Comment choisir les premières chaussures de marche de bébé ?

Blog

photo 2 article 1 blogjpg

#01

Comment choisir les premières chaussures de marche de bébé ?

La marche est l’une des grandes étapes dans la vie de votre nouveau né !

Ce que l’on disait avant (et que certains disent toujours) :

« Il lui faut une chaussure bien rigide avec une bonne voûte plantaire ! ». Les bébés « à l’époque » étaient très vites chaussés avec des bottines en cuir à lacet, très montantes et très rigides. Les partisans de ce type de chaussures expliquent que le pied d’un enfant est fragile et qu’il faut bien maintenir la cheville avec des chaussures montantes fermement lacées pour les protéger. Les chaussures auraient donc non seulement un rôle de protection, mais aussi celui de « tuteur » du pied afin que celui-ci grandisse correctement.

Dans mon métier de chausseur spécialiste pour enfants, ce n’est pas cette image là que j’ai. On ne corrige pas la posture, on la libère. Une bonne chaussure ne devrait donc pas avoir un rôle de contrainte sur le développement du pied.

La question de la première paire de chaussures de marche est à se poser au moment où bébé commence à se tenir debout tout seul , généralement entre 9 et 13 mois. Mais il n’y a pas vraiment de règle, parfois bébé fera ses premiers pas à 18 mois, et n’y a rien d’inquiétant à cela rassurez-vous.

Il ne faut pas le chausser trop tôt. En effet, cela lui permettra, pieds nus ou avec des chaussons souples en cuir de type Robeez, de bien avoir la sensation du sol. Il va ainsi avoir ses premières notions d’équilibre sans être gêné par ses chaussures, qui vont rajouter du poids inutilement et qui vont plus l’embêter qu’autre chose.

Les pieds vont également commencer à se muscler rapidement et le poids du corps va être réparti sur une petite surface, ce qui va induire un léger affaissement intérieur et un allongement du pied (l’équivalent d’une petite poussée de croissance). Si il est chaussé trop tôt cela reviendrait à « remplir » sa chaussure inutilement.

La chaussure de parc est idéale pour cette période d’apprentissage. Elles sont aussi appelées bébé-debout, premiers pas, station-debout…

Ses premières chaussures doivent être parfaitement conçues et adaptées aux pieds de votre enfant. Nous vous conseillerons en boutique sur ces points : largeur, longueur, hauteur, volume au cou-de-pied, positionnement des quartiers (les parties latérales), contrefort adapté en longueur et en hauteur, galbe d’entrée de pied, léger renfort en bout si votre petit bout fait beaucoup de 4 pattes, matières naturelles souples et respirantes, poids et souplesse de la semelle extérieure, répartition équilibrée du laçage, etc…

dessin_chaussures


Elles doivent donc être légères pour ne pas gêner l’enfant qui n’est pas encore musclé, avoir une semelle souple et antidérapante (Jusqu’à trois ans les os du pied de l’enfant n’ont pas fini de se solidifier, je vous conseille donc de ne pas le comprimer dans une chaussure trop rigide) pour lui permettre de découvrir ses appuis et trouver son équilibre, et posséder un contrefort de maintien semi-rigide asymétrique. Elles doivent également être montantes pour offrir un bon soutien sans trop serrer pour ne pas comprimer les malléoles.


Un impératif : pas de voûte plantaire ! Les enfants ont visuellement les pieds plats jusqu’à environ 3 ans. En réalité la voûte plantaire est comblée par un petit coussinet graisseux. Si on y ajoute une semelle avec voûte plantaire, on risque d’écraser l’arche osseuse et de provoquer artificiellement des problèmes de pieds et de posture dans le futur. A noter que l’Union Française pour la Santé du Pied, regroupement de podologues, recommande pour les enfants plus grands d’éviter le plus longtemps possible les chaussures à voûte plantaire, où d’en prendre avec la voûte la moins épaisse possible.

Quant aux matières, il vaut mieux qu’elles soient naturelles et douces (du cuir idéalement) afin de laisser sa peau respirer.

L’important à ce moment là est que bébé se sente en confiance et qu’il conserve la souplesse de sa cheville pour trouver son équilibre. Il pourra faire ses premiers pas avec, cela lui permettra de consolider sa stabilité.

Attention tout de même à ne pas priver les petits pieds de bébé des nouvelles expériences sensorielles qu’il peut vivre(agripper, sentir la différence entre l’herbe, le carrelage, la moquette, le sable…). Laissez le vadrouiller pieds nus un peu de temps chaque jour !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’info’ ou à passer nous voir à la boutique pour que nous puissions chausser votre petit bout !

Laisser un commentaire